Eurodistrict Saarmoselle
 

La crèche transfrontalière sort de terre

 

Le 4 février 2022, les élus et représentants de la Ville de Sarrebruck et de la Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences (CASC), ainsi que d'autres représentants de France et d'Allemagne, ont célébré le début de la construction de la future crèche transfrontalière dans le quartier de Brebach à Sarrebruck.

 

 BBL_premiere_pierre

 

La pose symbolique de la première pierre de la crèche (Kita en allemand) dont la construction se poursuivra jusqu'en août 2023, était l'occasion de rappeler le fort attachement des deux collectivités partenaires au bilinguisme et à l'interculturalité sur le territoire. Le point d'orgue de cette manifestation a été l'enfouissement d'une capsule temporelle, contenant des dessins réalisés par les enfants de Sarrebruck, Sarreguemines et Hambach, ainsi qu'un exemplaire de la Saarbrücker Zeitung et du Républicain Lorrain. Réunis autour des premières pierres du bâtiment Uwe Conradt, maire de Sarrebruck, Roland Roth, président de la CASC, Gilbert Schuh, président du GECT Eurodistrict SaarMoselle, entouré de Peter Strobel, ministre sarrois des finances et de l'Europe, de Jan Benedyczuk, secrétaire d'Etat à l'éducation et à la culture, ainsi que de Marc Zingraff, maire de Sarreguemines, ont ainsi envoyé un message d'amitié aux générations futures.

 

 BBL_premiere_pierre_dessin

 BBL_premiere_pierre_capsule

 

Pour Gilbert Schuh : « S'imprégner de la langue du voisin dès le plus jeune âge et baigner très tôt dans l'interculturalité franco-allemande sont des objectifs permanents de l'Eurodistrict SaarMoselle qui anime et coordonne la coopération transfrontalière. La crèche franco-allemande de Brebach vient compléter les politiques de bilinguisme de notre espace transfrontalier qui concernent déjà les écoles maternelles, les écoles élémentaires et les collèges, jusqu'aux études supérieures ». Le développement de l'interculturalité et du bilinguisme représente un enjeu majeur pour le GECT dans le cadre de sa Stratégie territoriale 2021-2027.

 

« Avec cette nouvelle crèche transfrontalière, a déclaré M. Conradt, nous franchissons une étape importante. Nous vivons avec nos voisins français dans un bassin de vie commun, il n'y a pas de frontières dans le monde du travail et dans les loisirs. Cela devrait également se refléter dans l'offre d'accueil des jeunes enfants. Si français et allemands se fréquentent quotidiennement dès leur plus jeune âge, notre cohabitation deviendra encore plus évidente pour les générations futures. » 

 

M. Roth estime quant à lui que « l'apprentissage de la langue du voisin est une nécessité pour des raisons que nous connaissons et qui sont en lien avec notre quotidien dans cette région à très fort caractère transfrontalier. Que ce soit pour entretenir notre relationnel, pour assurer une formation reconnue des deux côtés de la frontière, pour la recherche d'un emploi, pour les échanges culturels, pour une coopération sanitaire, et pour bien d'autres raisons, la pratique des deux langues nous facilite la tâche et nous ouvre bien des portes. »

 

La future structure située sur un des principaux axes de déplacement des travailleurs frontaliers sera composée de 33 places, dont 22 pour des jeunes enfants sarrois et 11 pour des enfants venus du territoire de la Communauté d'agglomération de Sarreguemines. Elle bénéficiera d'un concept pédagogique spécifique et d'un personnel germanophone et francophone qualifié. La mise en service est prévue pour la rentrée 2023/2024.

 

Le projet Interreg « Babylingua - structure d'accueil de la petite enfance » est cofinancé par le Fonds européen de développement régional à travers le programme européen INTERREG V A Grande Région à hauteur de 2,3 millions d'euros sur un coût global du projet de 5,3 millions, répartis principalement entre Sarrebruck et la Communauté d'Agglomération Sarreguemines Confluences.

 

  

Logo Babylingua