Eurodistrict Saarmoselle
 

Projet Santé: Lancement du projet GeKo

Structurer et développer la coopération sanitaire transfrontalière sur l'espace Sarre-Moselle. 

 

Pour la plupart des habitants de notre région, la frontière entre l'Allemagne et la France est devenue quasiment insignifiante dans leur vie quotidienne. La crise sanitaire de la Covid 19 a cependant montré qu'elle est encore très présente dans le secteur de la santé.

 

Depuis 10 ans, l'Eurodistrict SaarMoselle fait tomber les barrières administratives qui font obstacle à la coopération franco-allemande. Elle s'attaque maintenant à la question complexe de la coopération sanitaire dans le but d'améliorer la collaboration entre les acteurs de la santé des deux côtés de la frontière au profit de la population.

 

A l'invitation de Monsieur Uwe CONRADT, Maire de Sarrebruck, en sa qualité de Président de l'Eurodistrict SaarMoselle, les partenaires* Allemands et Français du projet GeKo se sont retrouvés mercredi 7 octobre 2020 pour le lancement officiel de leurs travaux communs.

Geko_Copil_oct20_1  

Les premiers domaines d'action identifiés portent sur les collaborations entre établissements hospitaliers, la coopération entre services d'urgences, la dématérialisation des échanges entre caisses et hôpitaux et l'information du public. La gestion des crises sanitaires et l'entre-aide entre les deux pays feront également l'objet de travaux communs.

   

Le traité d'Aix-la-Chapelle de janvier 2019, qui fait suite au traité de l'Élysée de 1963, ouvre de nouvelles possibilités de coopération pour les régions frontalières, que l'Eurodistrict SaarMoselle utilisera. Le président Uwe CONRADT : "Avec cette approche innovante, nous voulons obtenir des améliorations concrètes pour les habitants des deux côtés de la frontière".

 

Geko_Copil_oct20_2

 

Comme l'a souligné le vice-président Gilbert SCHUH, le projet GeKo SaarMoselle peut s'inscrire dans la logique des conventions déjà conclues et les amplifier, telle que la Convention MOSAR signée en 2019 et aussi celles qui sont opérationnelles depuis plus longtemps, comme la Convention de cardiologie entre les hôpitaux de Forbach et de Völklingen, en application depuis 2013.

 

Peter GILLO, directeur du Regionalverband de Sarrebruck et président du conseil de surveillance des SHG-Kliniken, a souligné que la volonté politique est une précondition requise pour une coopération réussie, autant que l'est la volonté de tous les partenaires de s'engager dans un processus de coopération complexe.

 

A travers cette démarche de coopération, le Président et les élus de l'Eurodistrict SaarMoselle, ainsi que les partenaires de GeKo, affichent leur volonté de faire vivre, concrètement, au quotidien, le "vivre ensemble" et l'idée européenne.

 

Le projet GeKo est soutenu financièrement par l'Union européenne, les SHG-Kliniken Völklingen, la compagnie française d'assurance maladie MGEN, le ministère sarrois de la santé et l'Agence Régionale de Santé du Grand Est (ARS). Le budget total du projet GeKo s'élève à 1.021.638 €. Fin du projet le 31.12.2022.

 

*Partenaires du projet :

Chef de file : Eurodistrict SaarMoselle

Partenaires financeurs : SHG-Kliniken Völklingen, MGEN, Ministère des affaires sociales, de la santé, des femmes et la famille de la Sarre et Agence Régionale de Santé - Grand Est

 

Partenaires méthodologiques : Klinikum Saarbrücken, Hôpitaux de Freyming-Merlebach, Forbach et Sarreguemines, CPAM du Bas-Rhin et de la Moselle, AOK Rheinland-Pfalz/Saarland et Verband der Ersatzkassen e. V. (vdek), Service Départemental d'Incendie et de Secours de la Moselle (SDIS57) et Zweckverband für Rettungsdienst und Feuerwehralarmierung Saar, Université de Lorraine et le Universitätsklinikum des Saarlandes.

 

Logo GeKo