Eurodistrict Saarmoselle
 

3ème appel à projets du programme Interreg: Les demandes de concours avec l'Eurodistrict

L'Eurodistrict SaarMoselle a participé en cette fin d'année 2017 au troisième appel à projets Interreg VA Grande Région qui s'est clôturé le 13 octobre. Il s'est ainsi joint à trois projets dans les domaines du développement économique, de la santé et des transports.

 

L'Eurodistrict s'est joint en tant que partenaire méthodologique au projet InnovationExport! porté par l'Université de Trèves, visant à encourager la R&D dans la région. Ce but doit être atteint notamment au travers de la création et du développement d'un réseau grand-régional entre les entreprises (en particulier PME), les instituts supérieurs orientés sur la recherche appliquée, mais aussi les développeurs économiques régionaux. Plusieurs actions du projet visent au soutien des exportations des PME.

 

Au travers de ce projet, l'Eurodistrict aura la possibilité d'entrer en contact direct avec des entreprises et universités de la région, et d'utiliser le réseau créé pour ses diverses initiatives en matière de développement économique et de marketing territorial.

 

Le GECT SaarMoselle participe également au projet Coopération transfrontalière en matière de santé dans la Grande Région (COSAN) porté par le GEIE « Observatoire Européen de la Santé Transfrontalière ». Le soutien demandé doit permettre de poursuivre différents objectifs. Il s'agit en particulier d'améliorer le regroupement et l'échange de données en matière de santé, d'accroître l'échange de bonnes pratiques entre acteurs du monde médical ou encore de développer l'aide médicale urgente et la coopération sanitaire transfrontalière. L'Eurodistrict souhaite lui en particulier faire cofinancer une partie de la mise en œuvre de la future convention sanitaire transfrontalière MOSAR.

 

Dans le domaine des transports, l'Eurodistrict SaarMoselle assumera le rôle de partenaire méthodologique au sein du projet Terminal. La HTW Saar (Hochschule für Wirtschaft und Technik des Saarlandes) a pris la tête d'une demande de subvention Interreg pour développer un minibus électrique autonome à utiliser sur les trajets transfrontaliers. Une fois la démarche technique effectuée, des tests auront lieu sur des trajets bien définis entre la France et l'Allemagne et entre la France, la Belgique et le Luxembourg. Le partenariat de projet implique donc différentes institutions publiques et universités de tous les pays de la Grande Région.

 

Pour ces trois initiatives, une fiche synthétique de projet a été déposée en octobre 2017 auprès du programme Interreg VA dans le cadre de la procédure « go/ no-go », démarche préalable à la rédaction de la demande de concours proprement dite.